top of page

Sachiko Abe
Cut papers



 

Screenshot 2024-05-15 at 07.51.36.png

Sachiko Abe

Cut Papers

Frac Franche-Comté 
Cité des Arts 
2, Passage des Arts 
25000 Besançon 

2015

www.frac-franche-comte.fr/fr/performance-sachiko-abe-cut-papers-18

Couper inlassablement et méthodiquement de fines bandes de papier…

Toute la journée, l'artiste japonaise, Sachiko Abe s’adonne à cette singulière opération, donnant forme à une oeuvre présentée dans l’exposition La Répétition.

 

Ce qui nait des gestes répétitifs de Sachiko Abe est un environnement d’une délicate et fragile beauté. Elle semble émerger d’un nuage ou être la source inépuisable d’une coulée vaporeuse qui envahit l’espace dans un silence paisible dont la durée est ponctuée du bruit amplifié de ses ciseaux donnant la mesure du temps.
 

Pour ses performances, Sachiko Abe se soumet à une discipline digne des arts martiaux qui exigent rigueur et maitrise et comportent une dimension spirituelle et morale visant à l’accomplissement de soi. La dimension méditative de son travail est ainsi soulignée par l’artiste lorsqu’elle affirme que cet exercice répétitif lui permet « d’organiser et de structurer (ses) pensées aléatoires » et de construire une relation apaisée avec le monde extérieur. Chez Sachiko Abe, qui s’absorbe dans ce rituel ascétique, se manifeste très clairement la dimension mystique voire la vertu thérapeutique de la répétition.

 

 

"Le travail de Sachiko Abe se déploie dans différents médiums : dessins, films, ou encore installations et performances pour lesquelles elle utilise le papier découpé qu’elle a accumulé au fil des années. Les notions de durée et de contrainte sont au coeur de son oeuvre et notamment de ses performances qui consistent à découper de fines bandes de papier aux ciseaux pendant des heures. Lorsque l’on regarde les photos ou les films réalisés lors de ces performances, on pourrait songer à la Winnie de Oh les beaux jours de Beckett qui s’enfonce dans un mamelon de terre au fur et à mesure qu’elle se livre à la répétition épuisante des mêmes mots et des mêmes gestes. Mais nulle angoisse ici, ni référence explicite à la disparition, ni à la mort.

 

Bien au contraire. Ce qui naît des gestes répétitifs de Sachiko Abe est un environnement d’une délicate et fragile beauté. Elle semble émerger d’un nuage ou être la source inépuisable d’une coulée vaporeuse qui envahit l’espace dans un silence paisible dont la durée est ponctuée du bruit amplifié de ses ciseaux donnant la mesure du temps. Pour ses performances comme pour ses dessins présentés ici,

 

Sachiko Abe se soumet à une discipline digne des arts martiaux qui exigent rigueur et maîtrise et comportent une dimension spirituelle et morale visant à l’accomplissement de soi. La dimension méditative de son travail est ainsi soulignée par l’artiste lorsqu’elle affirme que cet exercice répétitif lui permet « d’organiser et de structurer (ses) pensées aléatoires » et de construire une relation apaisée avec le monde extérieur. Chez Sachiko Abe, qui s’absorbe dans ce rituel ascétique, se manifeste très clairement la dimension mystique voire la vertu thérapeutique de la répétition." - Sylvie Zavatta

FracFC_couv2015_01.jpg
FracFC_couv2015_03.jpg

Frac Franche-Comté

Une décennie – 2015

Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux

Edité par Sylvie Zavatta.
Textes de Olivia Rosenthal et Sylvie Zavatta.

Conception graphique : Jocelyne Fracheboud.

 

paru en novembre 2023

édition française

17 x 24 cm

144 pages (ill.)

 

19.00 €

 

ISBN : 978-2-910595-31-9

EAN : 9782910595319

Troisième volume d'Une décennie, anthologie de dix ans d'expositions au Frac Franche-Comté, entre 2013 et 2022.

En 2013, le Frac Franche-Comté s'installait à la Cité des Arts, un nouveau bâtiment conçu par Kengo Kuma au cœur de Besançon. Depuis, 70 expositions y ont été présentées avec les œuvres de plus de 540 artistes.


L'édition Une décennie, composée de dix volumes, propose de revisiter cette histoire à travers une large documentation visuelle accompagnée des textes rédigés par les commissaires des expositions. Afin de souligner la dimension transdisciplinaire du projet artistique et culturel du Frac, chaque ouvrage, consacré à une année d'expositions, s'enrichit d'une fiction ou d'un poème reflétant un imaginaire d'écrivain. Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux d'Olivia Rosenthal ouvre ainsi l'année 2015.

Avec Sachiko Abe, Marina AbramovićFrancis AlÿsPierre ArdouvinRenaud Auguste-DormeuilSilvia Bächli, Fayçal Baghriche, Thomas Benard, Marcel Broodthaers, Tineke Bruijnzeels, Julien Cadoret, Louri Camicas, Vincent Carlier, Matthieu Clainchard, Claude CloskyWim DelvoyeJean Denant, Angela Detanico et Rafael Lain, Marcel Duchamp, Béatrice Duport, Jean DupuyJimmie DurhamMounir Fatmi, Ivan Fayard, Patrice Ferrasse, Esther Ferrer, Robert Filliou, Pierre Fisher, Pierre-Yves Freund, Ellie GaVincent Ganivet, Isabelle Giovacchini, Marco GodinhoEric HattanBouchra KhaliliKimsooja, Kiss Me Deadly (École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy), Sigalit Landau, Marjorie Le Berre, Fabien Léaustic, Stéphanie Lefebvre, Augustin Lesage, Maude Maris, Matthieu Martin, Steve McQueen, Aurélie Menaldo, Romain Métivier, Cécile Meynier, Thierry Millotte, Nicolas Muller, Bruce Nauman, Simon NicaiseRoman Opalka, Fanny Paldacci, Renaud Patard, Katie Paterson, Régis Perray, Bernard PiffarettiMichelangelo Pistoletto, Helen Pynor, Philippe Ramette, Josué Rauscher, Emmanuel Régent, David Renaud, Marion Robin, Emmanuelle Samson, Magali Sanheira, Alain SéchasPierrick Sorin, Jana Sterbak, Michèle Theureau, Benoît Tremsal. 

Waugh Office was established in 2011 by Julia Waugh and Mark Waugh,

 as a hybrid platform curating exhibitions, events and publications internationally

Privacy Policy

info@waughoffice.com

© Waugh Office 2024.

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
bottom of page